Description du projet

Biographie

Judith Saupper

Née en 1975 à Feldkirch, Autriche.

Vit et travaille à Ravelsbach, Autriche.

Biographie

Judith Saupper

Née en 1975 à Feldkirch, Autriche.

Vit et travaille à Ravelsbach, Autriche.

Judith Saupper, née en 1975 à Feldkirch en Autriche, étudie la scène et la réalisation cinématographique à l’Université des Beaux Arts de Vienne. En 2014, elle est récompensée d’une bourse d’état par le Ministère Fédéral de l’Education, de l’Art et de la Culture.

Intéressée par la ville, réelle comme imaginaire, Judith Saupper interroge autant le devenir contemporain du milieu urbain que les rêves, déceptions et sensations qu’il enferme. Par le dessin ou les installations, elle ramène le visiteur à ses expériences propres, offrant une œuvre à la fois intime et universelle.

Pour la Biennale de Rabat, l’artiste réunit un ensemble de ses œuvres sous le titre Nothing less than a world. De la peur représentée dans Social Atlas, à la nostalgie irrationnelle de Untitled (Good Old Days II), l’artiste donne forme à des sentiments intimes qui, par leur universalité, décrivent une société déterminée par ses émotions. Entre fiction et réalité, chacune des œuvres s’emploie ainsi à matérialiser un imaginaire collectif abstrait.

2019

The Projective Drawing

Drawing Lab, Paris, France.

2018

Into the Space – Judith Saupper and Helen Grogan

Galerie IG-Bildende Kunst, Vienne, Autriche.

2017

Raumgefüge

Palais Thinnfeld, Graz, Autriche.

2017

Cities in Dialogue : Bucharest – Vienna

Creart Centrul de Creatie, Burcarest, Roumanie.

2016

Unexpected Forms

Langenzersdorf Museum, Langenzersdorf, Autriche.

Portrait

Oeuvres

Social Atlas
2012
Floor plan of the beauty
Installation
Collage sur panneau acrylique, papier, peinture
40 x 60,5 cm
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2017-2018
Installation
Bois, aluminium
75 x 25 x 25 cm
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2017-2018
Installation
Ciment, carton, bois, plâtre
75 x 75 x 28 cm
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2017-2018
Installation
Bois, plastique, vinyle, rotateur
180 x 27 x 27 cm
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2017-2018
Ideal Cities #1 Berlin
Installation
Stéatire, igname, fer
50 x 36 x 15 cm
Courtesy de l’artiste

Untitled (Good Old Days II)
2010
Sculpture
Techniques mixtes
60 x 38 x 26 cm
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2017-2019
Diagramme 1-6
Installation
Encre de chine sur papier
6 éléments de 53 x 53 cm
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2019
Installation
Objet volant, Tyvek, métal, papier avec roue et manivelle
140 x 150 x 150 cm
Courtesy de l’artiste

The House of my dreams
2013
Sculpture
Techniques mixtes
208 x 106 x 98 cm
Courtesy de Austran Post Office, Vienne, Autriche

Interlaced Spaces
2017-2019
Installation
Techniques mixtes
Dimensions variables
Courtesy de l’artiste

Ideal Cities
2017-2018
Installation
Plâtre, bois, fer, stéatite
74 x 65 x 28 cm
Courtesy de l’artiste

Un instant avant le monde.

 

Brisez les espaces du monde intérieur et extérieur en un clin d’œil: réinstallez leurs structures, brisez leurs formes cristallines et exposez-les clairement; ne plus permettre la séparation, mais interpréter les informations nouvelles de manière à ce que la nature, l’humanité et l’existence puissent être repensées.

C’était si simple de séparer l’homme et l’animal; mais quand un moment est jeté devant le monde, personne n’est libre de toute responsabilité. Maintenant, il est important d’avoir une idée de ce que devrait être le monde.

Nous fuyons du connu vers l’inconnu. Les expériences politiques, sociales et rapprochées influencent nos idées, nos systèmes de signes et nos valeurs. Sortir une fois de cette confusion et revenir à un état concret crée de nouvelles perspectives, un nouvel ordre d’espace avec une nouvelle intensité.

Le désir d’expliquer la dualité entre apparaître et être des objets constitue une recette de fondamentale pour la détermination de notre moi et de notre acceptation de soi.

Commencer une nouvelle œuvre c’est créer un nouveau monde: c’est un moment bref et profondément satisfaisant où tout est toujours en jeu et où les renards volants deviennent des poètes aériens.

Les incertitudes et les conflits constituent le cadre de base des sujets de travail. En les traitant, des idées de concepts artistiques émergent. Les œuvres sont perçues comme des offres ouvertes, des suggestions aux destinataires: ils doivent avoir l’envie de s’impliquer dans les histoires et de réfléchir plus avant. L’idée que les histoires et les mondes sont s’enlisent, s’entremêlent et se répandent est extrêmement rassurante.

Un moment avant le monde. Rien de moins qu’un monde.